Bilan de l'année 2018-2019 de Moisson MCDQ

Moisson MCDQ présente son plus récent rapport annuel

Voici le rapport annuel 2018-2019 de Moisson MCDQ

En savoir plus
Continuer sur le site de Moisson Mauricie / Centre-du-Québec
Continuer sur le site de Moisson Mauricie / Centre-du-Québec

5 février 2016

Implantation du Programme de récupération dans les supermarchés : augmentation importante des arrivages de nourriture pour Moisson Mauricie / Centre-du-Québec et les 69 organismes membres

C’est avec grande fierté que Moisson Mauricie / Centre‑du‑Québec (MCDQ) annonce le déploiement du Programme de récupération dans les supermarchés (PRS) de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Ce programme, développé à la suite du projet pilote de Moisson Montréal, permet à Moisson MCDQ de récupérer des denrées de plusieurs catégories dans les supermarchés participants : viande et substituts, boulangerie, produits variés et congelés ainsi que fruits et légumes. Depuis octobre 2015, Moisson MCDQ a débuté le projet pilote de récupération dans trois supermarchés de TroisRivières. Jusqu’à présent, 22 631 kg ont été récupérés. Dans les prochaines semaines, le déploiement progressif s’effectuera dans les autres épiceries de la Mauricie et du Centre-du-Québec pouvant atteindre 39 supermarchés Maxi, Loblaw, Provigo le Marché, Métro et Super C.

Monsieur Jean-Guy Doucet, président du conseil d’administration de Moisson MCDQ indique : « C’est un programme qui aura des répercussions importantes sur la quantité et la variété des produits distribués aux 69 organismes membres. »

Stéphane Beaulac, porte-parole et animateur à Rouge FM, ajoute : « En plus de répondre à un besoin essentiel, se nourrir, le PRS permet de réduire la quantité de nourriture propre à la consommation envoyée à l’enfouissement. Ce programme est très motivant pour les directions et les employés des supermarchés, qui ont une très belle collaboration. En effet, ils savent que leurs actions ont un impact direct sur la communauté : contribuer à aider les personnes dans le besoin. La mobilisation régionale autour de ce programme est importante. Lors d’une journée de concertation, les organismes avaient exprimé le besoin d’augmenter les approvisionnements, particulièrement pour la viande et substituts ainsi que pour les fruits et légumes. Ce programme répond à ce besoin et, en plus des supermarchés participants, nous pouvons compter sur de fiers partenaires : le Comité régional en sécurité alimentaire de la Mauricie, Québec en forme ainsi que la Table régionale des ressources d’aide alimentaire du Centre-du-Québec. »

Jean-Guy Doucet ajoute : « À titre de banque alimentaire qui dessert 69 organismes membres, il est important d’implanter ce programme et de trouver les fonds nécessaires pour en assurer la réussite. Nous faisons face à une augmentation du nombre de demandes d’aide alimentaire et nous avons l’opportunité d’augmenter les arrivages de nourriture. Pour ce faire, nous avons besoin d’un camion avec unité de congélation, du matériel nécessaire au triage et au traitement de la nourriture, de la main d’œuvre supplémentaire pour traiter ces nouveaux arrivages. De plus, nous avons besoin de plus grands espaces de triage et d’entreposage. Nous avons donc acquis une bâtisse pour traiter les arrivages, car les installations actuelles ne suffisent pas. Nous avons jusqu’à présent reçu des dons de fondations et les organismes paient une contribution au transport, mais ce n’est pas suffisant pour couvrir l’ensemble des dépenses. Nous travaillons en étroite collaboration avec notre association provinciale, Les Banques alimentaires du Québec, ainsi que les autres Moissons pour assurer la pérennité du programme. »

Présentation du PRS

Le PRS est le premier du genre au Canada et propose une solution unique et durable aux problèmes de gaspillage alimentaire et de précarité alimentaire. C’est Moisson Montréal qui a développé le modèle et qui a été mandaté par le réseau Les Banques alimentaires du Québec pour signer des ententes provinciales de récupération des denrées invendues avec les détaillants en alimentation dons les bannières Loblaw et Métro. Moisson Montréal coordonne le déploiement provincial du programme avec les Moissons dans les différentes régions du Québec. Ainsi, Moisson Montréal s’assure du respect des exigences des bannières pour assurer la protection des consommateurs, c’est-à-dire que les banques alimentaires disposent des installations adéquates et reçoivent la formation nécessaire au contrôle de la qualité et à la traçabilité des produits.

Route des denrées

Les denrées invendues sont placées dans des bacs fournis par Moisson MCDQ puis réfrigérées ou congelées en épiceries (selon le type de produits). Les denrées périssables qui peuvent être congelées le sont avant d’arriver à la date de péremption. Moisson MCDQ passe deux fois par semaine dans chaque épicerie participante avec un camion qui possède une unité de congélation. Les denrées sont ensuite triées puis distribuée équitablement aux organismes membres. La viande crue est remballée puis étiquetée avant d’être distribuée aux organismes qui offrent des services de repas ainsi que dans les cuisines collectives. Des tests en laboratoire sont effectués de façon aléatoire pour assurer la qualité de la viande reçue.

À propos de Moisson MCDQ

Moisson Mauricie / Centre-du-Québec travaille depuis plus de 25 ans pour récupérer, trier et distribuer la nourriture. Moisson c’est 2 millions de kilos récupérés l’an dernier, c’est 69 organismes membres, c’est 18 800 personnes aidées chaque mois, dont 5 920 enfants, c’est 470 personnes soutenues dans leur réinsertion sociale pour développer leur savoir-être et leur savoir-faire. Moisson, c’est la personne au cœur de nos actions!